Restons
en contact !

C’est sous un rayonnant soleil de printemps qu’a eu lieu notre manifestation devant l’Assemblée Nationale.

Son mot d’ordre : Loi climat : où sont passées les mesures forêt ?

La manifestation a réuni des personnes et groupes très divers : des citoyen.ne.s révolté.e.s par les coupes rases dans le Morvan se sont rendu.e.s à Paris en bus pour exprimer leur colère, les syndicats de l’Office National des Forêts (Snupfen Solidaires et CGT Forêt) se sont déplacés depuis plusieurs départements du Grand Est, les députées Marie Toussaint et Mathilde Panot sont venues discuter avec nous, l’actrice Juliette Binoche nous a fait une visite surprise…

Alors que la Convention Citoyenne sur le Climat a porté plusieurs propositions pour les forêts, aucune d’entre elles n’a été reprise dans le projet de loi.

Les forêts souffrent des changements climatiques et sont indispensables pour en diminuer l’ampleur. Pourtant, le gouvernement a décidé de proposer un projet de loi sur le climat sans aucun article traitant de ces enjeux.

Interdiction des coupes rases, renforcement du service public forestier et du nombre d’agents à l’ONF, remise en question des injonctions à récolter plus de bois, notamment pour les besoins énergétiques : les travaux de la Convention Citoyenne sur le Climat ont pourtant identifié une dizaine de mesures en lien avec les forêts.

En partenariat avec le cabinet Seattle Avocat, Canopée a analysé ces mesures et proposé une série d’amendements dans un document qui a été envoyé à l’ensemble des députés.

Consulter notre cahier d’amendements

Plusieurs député.e.s se sont déjà engagé.e.s à porter ces amendements dans le cadre de la commission spéciale qui commence ses travaux le 8 mars.

Parce qu’aucun article de la loi ne fait explicitement référence aux forêts, l’ensemble de ces amendements pourrait être jugé irrecevable et la loi climat pourrait être votée sans une seule mesure permettant de renforcer la résilience des forêts face aux changements climatiques ou leur rôle en tant que puits de carbone.

Canopée poursuivra son effort de plaidoyer jusqu’à ce que les mesures proposées soient intégrées au projet de loi, en espérant que la commission spéciale joue le jeu et accepte d’examiner les amendements déposés par les député.e.s de tous bords !

Partager l'article