Restons en contact !

Inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter et participer à nos actions.

Je signe !

En 2018, nous nous sommes battus pour obtenir une loi qui exclut l’huile de palme de la liste des biocarburants. A quelques semaines de son entrée en vigueur, Total intensifie ses manoeuvres. Jusqu’à présent, nous les avons toutes déjouées : nous avons besoin de votre soutien dans cette dernière ligne droite.

En partenariat avec la fédération des Amis de la Terre France

Je signe la lettre envoyée aux parlementaires !



Madame, Monsieur,


L’extension des plantations de palmiers à huile est une cause majeure de déforestation en Asie du Sud-Est.

En France, 75% de l’huile de palme que nous consommons est sous forme de carburants. Une proportion qui pourrait encore augmenter avec l’ouverture de la “bioraffinerie” de La Mède.

Le 1er janvier 2020, l’huile de palme doit être exclue de la liste des biocarburants mais Total refuse d’accepter cette décision.

Le 14 novembre, un amendement a été déposé en catimini à l’Assemblée nationale pour maintenir l’huile de palme dans la liste des biocarburants jusqu’en 2026. Un amendement qui a d’abord été voté puis rejeté par les députés, face au tollé provoqué.

Pourtant, je viens d’apprendre que le gouvernement avait l’intention de ne pas en rester là et de tenter à nouveau de saboter cette loi avant son entrée en vigueur.

Comme vous le savez, la décision d’exclure l’huile de palme de la liste des biocarburants a été prise suite à un long débat parlementaire et a été validée par le Conseil constitutionnel.

Ces manœuvres de lobbying éhonté doivent cesser car elles ne font pas honneur à nos institutions et alimente la défiance des citoyens envers les politiques.

La loi s’applique à tous, y compris à Total.

Je vous prie, Madame, Monsieur, de bien vouloir croire en l’expression de mes salutations les plus respectueuses.
0 signataires
Cliquez ici pour avoir plus d'informations sur cette action
Partager la pétition :