Restons
en contact !

Angers, le 8 septembre 2021 – Le Ministère de la transition écologique confirme, avec la publication actualisée du panorama des biocarburants,  que la France n’a pas utilisé d’huile de palme dans les biocarburants en 2020. 

Angers, le 8 septembre 2021 – Le ministère de la Transition écologique confirme, avec la publication actualisée du panorama des biocarburants [1], que la France n’a pas utilisé d’huile de palme dans les biocarburants en 2020. 

Sylvain Angerand, coordinateur des campagnes pour Canopée réagit :

« Nous sommes heureux et fiers de constater, qu’après de multiples rebondissements, nos efforts ont permis de fermer définitivement les vannes à huile de palme dans les carburants. Aujourd’hui, nous en avons la preuve avec la publication de ces données officielles. C’est une bonne nouvelle pour le climat et la biodiversité ! La prochaine étape est désormais de remettre à plat l’ensemble de la politique de soutien aux biocarburants ».

Ces chiffres s’expliquent par l’entrée en vigueur, depuis le 1er janvier 2020, d’une loi excluant l’huile de palme de la liste des biocarburants. Canopée publie aujourd’hui un article exhaustif qui revient sur la chronologie et les rebondissements autour de cette campagne.

Depuis 2010, l’utilisation d’huile de palme dans les biocarburants s’était fortement développée tandis que sa consommation dans l’alimentation avait diminué. 

La fin de l’utilisation de l’huile de palme dans les carburants signifie une diminution d’environ 75% de sa consommation globale en France.

Au cœur de cette campagne, le projet controversé de conversion de la raffinerie de La Mède. Après avoir tout tenté pour saboter l’entrée en vigueur et la juste application de cette loi, le PDG de Total, Patrick Pouyanné a annoncé, le 4 juillet 2021, qu’il mettrait un terme définitif à ses approvisionnements en huile de palme d’ici 2023. Avec la fermeture confirmée du marché français, l’exportation vers la Belgique et l’Allemagne reste le seul débouché transitoire pour ces produits controversés. Ces deux pays ont également annoncé l’exclusion de l’huile de palme des biocarburants en 2023.

L’exclusion de l’huile de palme ne règle pas pour autant l’ensemble des problèmes posés par les biocarburants. Le remplacement de l’huile de palme par de l’huile de colza ou des huiles usagées a également des impacts sur le climat et la biodiversité comme Canopée va le démontrer dans les prochaines semaines.

Partager l'article