Restons en contact !

Inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter et participer à nos actions.

Canopée, membre du collectif SOS Forêt France, participe à l’organisation des Assises Nationales de la Forêt du 23 et 24 octobre 2019 à la Bergerie de Villarceaux.

Inscription gratuite et dans la limite des places disponibles (120 personnes) en envoyant un email à sylvain.angerand@canopee-asso.org.

Présentation

Les forêts françaises sont aujourd’hui à la croisée des chemins, comme l’a été l’agriculture dans les années 1950/1960. 

En effet, depuis le Grenelle de l’Environnement en 2007, les appels à mobiliser davantage de bois se multiplient. Ainsi, les forêts sont de plus en plus considérées comme la solution miracle pour remplacer progressivement notre dépendance aux énergies fossiles. Dans ce contexte, en France, comme dans de nombreux pays européens, les projets industriels de valorisation énergétique du bois se multiplient. Les centrales à charbon sont reconverties en centrales à biomasse.

Pour faire face à cette demande croissante de bois, l’âge d’exploitation des arbres est sans cesse abaissé. Les forêts diversifiées sont transformées en monocultures intensives d’arbres, et cela de façon difficilement réversible. La pression s’accroît aussi bien sur les forêts privées que sur les forêts publiques. La biodiversité forestière disparaît, et les paysages se banalisent, réduisant les espaces de nature accessibles aux citoyens. Les forestiers voient leur métier se dénaturer et leurs conditions de travail se dégrader. Le service public de la forêt est menacé par un projet de privatisation de l’ONF. Les scieries traditionnelles périclitent et le tissu d’emplois liés à la filière bois s’amenuise.

Mais la forêt, c’est aussi un espoir avec des alternatives qui se multiplient et des résistances qui s’organisent face à son industrialisation. Car les forêts sont bien plus que du bois. Ce sont des écosystèmes qui abritent une irremplaçable biodiversité. Elles fournissent de nombreux services environnementaux (purification de l’eau, filtration de l’air, fixation du carbone) et sociaux indispensables à notre bien-être (variété des paysages, pratique des sports nature, espace de loisirs familiaux, lieux de ressourcement), jusqu’à constituer des espaces de déconditionnement par rapport à notre société de consommation et de frénésie. Qu’elles soient privées ou publiques, les forêts sont des biens communs au service de l’intérêt général comme le rappelle le Manifeste de Tronçais.

Pour ses deuxièmes Assises, le collectif SOS Forêt France appelle l’ensemble des citoyens, des collectivités, des professionnels et des scientifiques concernés par l’avenir des forêts à venir réfléchir et porter ensemble des propositions pour des forêts vivantes.

Les propositions portées par les Assises Nationales de la Forêt seront présentées à une commission parlementaire dans le cadre de la préparation d’un projet de loi sur les forêts.

Mercredi 23 octobre 2019

Des forêts pour refroidir le climat

Introduction

Les dix prochaines années seront cruciales dans la lutte contre les changements climatiques. Pour éviter de franchir des seuils d’emballement climatique, il nous faut non seulement réduire drastiquement nos besoins en énergie, nos émissions de carbone fossile mais aussi restaurer nos forêts, principal puits de carbone naturel terrestre. C’est pourtant l’inverse qui est en train de se planifier avec une pression croissante pour exploiter davantage de bois, notamment pour un usage énergétique, le raccourcissement de l’âge d’exploitation des arbres et le remplacement de peuplements naturels ou semi-naturels par des monocultures.

9 h 00 – 9 h 45 Accueil, Bilan des précédentes Assises

9 h 45 – 11 h 30 Des forêts pour refroidir le climat – Présentations en séance plénière

• Forêts et changements climatiques : les enjeux du débat
Kelsey Perlman, association européenne Fern

• Laisser vieillir les forêts, notre meilleure option pour stabiliser le climat ? Présentation d’un nouveau rapport sur la forêt française et le climat. Gaëtan du Bus, ingénieur forestier indépendant

• Face aux incertitudes grandissantes, concilier écologie et économie. Max Bruciamacchie, enseignant-chercheur à AgroParisTech

11 h 45 – 13 h 00 Ateliers d’approfondissement (en parallèle)

Atelier législatif:
Consolidation des mesures pour adapter la gestion forestière et renforcer le rôle des forêts dans la lutte contre les changements climatiques.

Atelier argumentaire :
Approfondir les échanges après la plénière et maîtriser les principaux arguments.

Atelier plan d’action:
Identifier les actions en cours des participants et créer des synergies.

Atelier proposition libre:
Poursuivre les échanges sur la thématique à travers l’expression artistique, des outils d’éducation populaire, une ballade…

La forêt silencieuse ?

Introduction

Alors que la surface forestière a augmenté depuis plus d’un siècle, l’état écologique des forêts reste fragile. Les forêts françaises sont relativement jeunes (environ 80 % ont moins de 100 ans) et pauvres en bois mort, la surface de peuplements en libre évolution est faible et les forêts exploitées sont soumises à une pression croissante.

15 h 00 – 15 h 45 Table-ronde « Quels sont les leviers d’action pour restaurer le bon état de fonctionnement des forêts exploitées et accroître la surface de forêts en libre évolution ? »

Avec la participation de :
Daniel Vallauri, chargé de mission au WWF France
Pierre Athanaze, Président de l’ANRWF
Marion Gosselin, IRSTEA (à confirmer)
Emelyne Faure, technicienne forestière indépendante

16 h 00 – 18 h 00 Ateliers d’approfondissement (en parallèle)

Atelier législatif :
Consolidation des mesures pour améliorer l’état écologique des forêts françaises.

Atelier argumentaire :
Approfondir les échanges après la plénière et maîtriser les principaux arguments.

Atelier plan d’action :
Identifier les actions en cours des participants et créer des synergies.

Atelier proposition libre :
Poursuivre les échanges sur la thématique à travers l’expression artistique, des outils d’éducation populaire, une ballade…

18 h 00 – 19 h 00 Sortons du bois !
Forum convivial pour aller à la découverte de différentes alternatives et luttes locales présentées par les participants.

20 h 30 Projection-débat « Le Temps des forestiers »
(série de portraits en bonus du film « Le Temps des forêts ») avec François-Xavier-Drouet et Fabrice Nicolino.

Mercredi 24 octobre 2019

Des forêts au cœur de territoires vivants

Introduction

Alors qu’elles jouent un rôle clé dans de nombreux territoires, les petites et moyennes scieries disparaissent, remplacées par des unités moins nombreuses mais de plus en plus grosses. Mais des alternatives et des résistances se développent pour construire d’autres modèles économiques, valoriser l’utilisation de bois locaux dans la construction et rémunérer de façon plus équitable le travail des entrepreneurs de travaux forestiers aux artisans charpentiers.

9 h 30 – 10 h 15 Table-ronde « Faut-il adapter la forêt aux besoins de l’industrie ou s’adapter à ce qu’elle peut fournir ? »

Avec la participation de :
Nathalie NAULET, Association Collectif Bois 07
Elodie Roulier, Chargée de mission bois- forêt au PNR des Pyrénées Ariégeoises
Tammouz Helou, Directeur des Entrepreneurs du Territoire

10 h 30 – 12 h 30 Ateliers d’approfondissement :

Atelier législatif :
Consolidation des mesures pour soutenir la transformation et l’utilisation locale du bois.

Atelier argumentaire :
Approfondir les échanges après la plénière et maîtriser les principaux arguments.

Atelier plan d’action :
Identifier les actions en cours des participants et créer des synergies.

Atelier proposition libre :
Poursuivre les échanges sur la thématique à travers l’expression artistique, des outils d’éducation populaire, une ballade…

La forêt notre bien commun

Introduction

Alors que le service public des forêts est remis en cause, que l’industrialisation des forêts est de plus en plus contestée, quelle prise les citoyens ont-ils sur la gestion des forêts publiques et privées ?
La forêt est trop souvent gérée en priorité – voire exclusivement – pour produire du bois, alors qu’elle procure de nombreux services environnementaux mal reconnus. Sa fonction sociale est également essentielle car il s’agit du premier espace de nature gratuit et accessible à tous.

14 h 30 – 15 h 15 Table-ronde : « Mains basses sur les forêts : et si on reprenait la main ? »

Avec la participation de :
Philippe Canal, Représentant de l’intersyndical ONF
Bernard Boisson, Forêt citoyenne
Marie Pochon, Association Notre Affaire à Tous (à confirmer)
Mathilde Gaucher, Collectif Abracadabois

15 h 30 – 17 h 30 Ateliers d’approfondissement (en parallèle)

Atelier législatif :
Consolidation des mesures pour renforcer la forêt en tant que bien commun.

Atelier argumentaire :
Approfondir les échanges après la plénière et maîtriser les principaux arguments.

Atelier plan d’action :
Identifier les actions en cours des participants et créer des synergies.

Atelier proposition libre :
Poursuivre les échanges sur la thématique à travers l’expression artistique, des outils d’éducation populaire, une ballade…

17 h 30 – 19 h 00 Bilan et pot de clôture des Assises

Partager l'article :