Restons en contact !

Inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter et participer à nos actions.

Paris, le 5 juin 2020 – Dans le cadre de la journée mondiale de l’environnement, Canopée et le collectif SOS Forêt France lancent une campagne nationale contre les coupes rases en forêt. Une action spectaculaire d’affichage ouvrira cette campagne dans le Morvan (crédit photo: Jean Luc Luyssen)

Télécharger le dossier de presse

Alors que le gouvernement prévoit d’augmenter la récolte de bois de plus de 70% entre aujourd’hui et 2050, de plus en plus de voix s’élèvent pour dénoncer l’industrialisation de nos forêts. Symboles de cette dérive, les coupes rases cristallisent les tensions à cause de leurs conséquences sur la biodiversité, les sols, la qualité de l’eau et leur impact sur le paysage.

L’objectif de la campagne est d’interpeller les députés, et le gouvernement pour obtenir une loi interdisant les coupes rases de plus de 0,5 hectares (sauf lorsque l’état sanitaire des arbres l’impose). Un projet de loi, élaboré dans le cadre de la commission d’enquête parlementaire et citoyenne sur les forêts sera déposé, en ce sens, le 10 juin 2020. 

Le choix du Morvan pour lancer cette campagne nationale s’explique par la contestation très forte que suscitent les coupes rases sur ce territoire. Le 17 novembre 2019, nous avons réuni plus de 500 personnes pour visualiser un “Stop” géant sur une parcelle récemment défrichée. Cette exaspération s’est traduite par une mobilisation des élus du parc naturel régional du Morvan qui exigent davantage de pouvoir pour réguler ces coupes rases. Une demande rejetée au prétexte qu’elle est en contradiction avec le code forestier : c’est donc la loi qu’il faut faire évoluer, comme le propose cette campagne. 

Pour rendre visible cette colère, une série de 30 grandes affiches “Stop aux coupes rases” (3m x 1m) seront installées par les habitants et les associations locales dans les villages et en bordure de coupes rases visibles depuis la route.

Pour Sylvain Angerand, coordinateur des campagnes à Canopée : “Les coupes rases sont le symbole de pratiques qui ne sont plus acceptées par la société et en décalage avec les enjeux écologiques actuels. Avec cette campagne, nous voulons plus largement ouvrir le débat sur l’avenir des forêts en France”. 

Pour Régis Lindeperg, porte-parole du collectif SOS Forêt : “Depuis 2 ans, nous observons un intérêt croissant des citoyens pour les forêts. C’est une très bonne nouvelle car cela commence à entraîner une mobilisation des élus locaux et nationaux. Cette mobilisation doit se traduire par des avancées législatives dans les prochains mois”.

Partager l'article :